Le 11 Janvier dernier, la présidente du Secours Catholique, Véronique FAYET, annonçait la création d’ une agence immobilière en région Ile-de-France accessible aux sans-abris et mal logés. En effet, grâce à la possibilité de se porter caution pour les plus démunis, cette agence permettra l’accès à un logement en devenant locataire à un loyer modéré. Les propriétaires d’un des 100000 logements vacants de la région parisienne auront ainsi l’assurance d’être payés grâce à cette caution. L’objectif est au lancement de capter 150 à 200 logements privés dont le paiement du loyer serait totalement sécurisé.

Cette annonce nous a donné envie d’en savoir plus et de rencontrer Matthieu PERRIN, animateur pour les deux départements de la Savoie au sein du Secours catholique. L’occasion pour nous de mieux connaitre cette structure sur Aix-les-Bains et d’aborder différents sujets.

Le Secours catholique, une équipe dans le monde, en France et à Aix-les-Bains.

Q : Bonjour et merci de prendre le temps de nous recevoir. Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre structure ?

M.P. : Bonjour et merci de l’intérêt que vous nous portez. Le Secours catholique a été fondé par le père Jean Rhodain, ancien aumônier des prisonniers de guerre, en 1946. Aujourd’hui le Secours catholique en France est membre du réseau Caritas Internationalis qui rassemble 165 organisations catholiques sur tous les continents dont 48 en Europe. En France, le Secours catholique c’est 1000 salariés permanents et plus de 60000 acteurs bénévoles répartis sur 3700 équipes locales en 75 délégations. A Aix-les-Bains, l’équipe est composée d’environ 80 personnes qui travaillent toute l’année en lien avec de nombreux partenaires dont de nombreux travailleurs sociaux.

Une forte demande dans l’accompagnement scolaire et l’accueil des enfants.

Q : Quelles sont les activités principales de l’équipe d’Aix-les-Bains ? Existe-t-il des évolutions plus ou moins fortes ?

M.P. : Nous constatons une évolution croissante des besoins en accompagnement scolaire, besoins qui vont bien au delà de l’aide traditionnelle aux devoirs. De manière plus globale, au-delà de la seule équipe d’Aix-les-Bains, la proportion des mères célibataires est en très nette augmentation avec souvent plusieurs enfants à charge. Elles n’arrivent très souvent pas à concilier leurs obligations professionnelles et éducatives et ont moins besoin d’une aide ponctuelle aux devoirs que d’un accompagnement sur le long terme dans l’éducation de leurs enfants. C’est un sujet très sensible à notre époque.

La proportion des mères célibataires est en très nette augmentation avec souvent plusieurs enfants à charge.

L’apprentissage du français en plein essor.

Le deuxième sujet est la forte demande dans l’apprentissage du français, la langue étant le vecteur principal d’intégration. Cette demande est due bien entendu aux différents phénomènes migratoires mais aussi à la demande des différents ressortissants de l’Union Européenne venant travailler en France pour qui parler le français est absolument nécessaire. Ceci est vrai pour une famille syrienne mais aussi portugaise ou italienne qui n’a pas les ressources nécessaires pour se payer des cours privés.

La dernière activité principale reste l’appui des familles dans ses besoins alimentaires. Sur ce point, j’insiste sur le fait que le mode de fonctionnement du Secours catholique n’est plus « distributif » comme à sa création en 1946. Toutes nos activités consistent à fournir dans la durée, un accompagnement dans les difficultés que les personnes peuvent rencontrer. Nous inscrivons celles et ceux qui sollicitent notre aide dans une démarche de long terme. Nous voulons être aux côtés des gens dans une démarche active pour les aider à se sortir des situations parfois très difficiles dans lesquelles ils se retrouvent. A titre d’exemple, nous cherchons à organiser sur Aix-les-Bains un accompagnement autour du sujet de l’emploi et de la recherche d’emploi, et recrutons une équipe pour être au côté de ceux qui ont des difficultés dans ce domaine.

Matthieu PERRIN, animateur pour les deux départements de la Savoie au sein du Secours catholique
Matthieu PERRIN, animateur pour les deux départements de la Savoie au sein du Secours catholique

Chercher un accompagnement sur le long terme.

Q : Vous parlez souvent d’accompagnement sur le long terme, pouvez-vous citer des exemples concrets ?

M.P. : La démarche consiste à suivre les familles et à les aider à sortir progressivement de la précarité mais en les impliquant. C’est exactement l’esprit de l’annonce de la création de cette agence immobilière en région parisienne. Il s’agit de trouver un logement pour celui qui en a besoin, lui faire payer un loyer et de sécuriser le paiement à son propriétaire. En aucun cas il ne s’agit de fournir un logement gratuit, d’être dans le modèle distributif que je citais plus tôt. Celles et ceux qui sollicitent notre aide entrent dans un parcours qui, nous l’espérons, les mènera peu à peu vers la sortie de leur situation.

Les principaux demandeurs : les femmes seules, les mères célibataires et les petits retraités.

Q : Qui sont les principaux demandeurs à Aix-les-Bains et quelles sont vos relations avec les autres associations Aixoises comme le Secours populaire par exemple ?

M.P. : Si je devais trouver trois catégories principales de demandeurs, ce serait sans hésiter les femmes seules, les mères célibataires, avec les personnes qui perçoivent de petites retraites. Dans une moindre mesure, les personnes issues de l’immigration européenne ou non. Quant à nos relations avec les autres associations, je crois pouvoir dire qu’elles sont excellentes et que c’est même une de nos forces à Aix-les-Bains. A titre d’exemple de collaboration, nous participons avec d’autres à l’animation du relais solidaire « Le Relais des 2 Sources » qui aide les personnes à sortir de leur isolement. Nos locaux sont situés au même endroit que ceux du Secours populaire et notre travail s’effectue dans un esprit de grande fraternité ce qui est très appréciable. J’en profite également pour remercier et ne pas oublier la ville d’Aix-les-Bains pour sa participation et la rénovation récente de nos locaux.

Quant à nos relations avec les autres associations, je crois pouvoir dire qu’elles sont excellentes et que c’est même une de nos forces à Aix-les-Bains.

Nous sommes attentifs à toutes les demandes sans distinction.

Q : Un dernier mot sur la place de la Foi chrétienne et l’influence du Pape François et ses différentes interventions sur vos activités ?

M.P. : Comme notre nom le stipule, nous sommes catholiques. Cela conditionne bien entendu l’esprit de notre engagement et son universalité. Notre activité est un investissement dans le rapport à la précarité, le rapport à l’autre, le rapport au frère. Nous sommes attentifs à toutes les demandes sans distinctions. Nous écoutons et respectons le besoin spirituel ou religieux de chacune des personnes que nous rencontrons et nous ne sommes pas dans un but d’évangélisation. Nos bénévoles, eux, s’engagent le plus souvent pour vivre concrètement leur foi et l’enseignement du Christ vis à vis des plus pauvres. En ce qui concerne le Pape François, il est évident qu’il exerce une influence sur nos activités : son discours sur « les ponts contre les murs » nous touche. Sa position à travers « Laudato Si », et son concept d’ « écologie intégrale » ne séparant pas l’humain de son environnement est au cœur de notre action. Nous devenons peu à peu écologiquement responsables, et développons par exemple des jardins partagés, des épiceries vigilantes sur l’origine des produits vendus,… A horizon 2025, c’est toute notre gouvernance qui aura intégré les impératifs écologiques.

https://www.secours-catholique.org/

https://www.secours-catholique.org/actualites/une-agence-immobiliere-pour-les-mal-loges

https://www.secours-catholique.org/agir-avec-les-plus-fragiles

Laisser un commentaire